Il y a autre chose que les moules-frites dans le patrimoine culinaire de la Flandre. Une évidence ? Peut-être, mais encore faut-il réussir à identifier et à faire connaître un patrimoine culinaire que même les locaux ont bien du mal à lister. Pour Sofie Van Den Bossche, responsable des programmes « food » ai sein de l’office VisitFlanders, « la Flandre veut attirer le tourisme gastronomique et s’organise pour atteindre ses objectifs. » Par delà les événements organisés depuis quelques années à la Panne, à Anvers ou ailleurs, la région a lancé en 2015 son Flanders Food Faculty qui réunit des chefs, des chefs d’entreprise, l’office de tourisme, le ministère du tourisme et Visit Flanders. De leurs réunions en sont sortis six questions-projets :

La rédaction d’un manifeste

Première action, et non des moindres : la réalisation d’un manifeste dont l’objectif est de proposer une définition de l’identité culinaire de la Flandre. Ce document sera un outil phare pour tous les acteurs régionaux, notamment pour les chefs et les chefs d’entreprise qui pourront ainsi mieux mettre en avant leur savoir-faire et leur identité. Le manifeste devrait voir le jour en septembre 2016.

La Mise en place de formations pour les professionnels

La volonté est d’accompagner le chef dans les différents univers où il doit évoluer, notamment l’univers médiatique. Ce projet est en cours de définition.

La création du Flanders Kitchen Lab

Création d’un laboratoire pour améliorer la créativité et mener des réflexions sur l’univers de la gastronomie en Flandre. L’idée de ce Kitchen Lab vient des chefs eux-mêmes, demandeurs d’une réflexion sur leur secteur.

L’amélioration des conditions pour accueillir des stagiaires

La région souhaite faciliter la venue de stagiaires étrangers dans les restaurants. Cela passera par exemple par une facilitation des procédures administratives, une valorisation des gratifications, etc., à l’instar de ce qu’avait fait la ville de Londres il y a quelques années.

Création d’ambassadeurs locaux

Ces ambassadeurs seront de véritables porte-parole de la cuisine, des relais d’opinion au niveau local et international.

La Mise en place d’une plateforme digitale

Cette plateforme réunira de très nombreuses informations pour les professionnels et les non professionnels. Projet en cours de réflexion.


À lire

Tourisme gastronomique : la « marque » Bruxelles est en bonne voie

Carnet Food Bruxelles

Retrouver tous les articles sur Bruxelles


Franck Pinay-Rabaroust


en partenariat avec

visitflanders

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.