À première vue, on pourrait penser à une légende urbaine ou à une blague belge, mais la brasserie De Halve Maan est en train de finaliser la construction d’un tuyau souterrain qui permettra d’acheminer la blonde du centre de Bruges jusqu’à son usine de mise en bouteille située en dehors de la ville. Ce pipeline d’un nouveau genre – doit-on l’appeler un bièreoduc ? – s’étendra sur 3 kilomètres au moment de son inauguration d’ici la fin de l’été. Il pourra acheminer la boisson nationale belge à une vitesse de 4 000 litres par heure.

Même si ce projet semble assez révolutionnaire, il découle avant tout de contingences plutôt prosaïques. La famille Maes brasse sa bière en plein centre ville de Bruges depuis 160 ans. Mais lorsqu’elle a dû déplacer son usine de mise en bouteilles en périphérie de Bruges, le recours à de gros camions s’est imposé pour acheminer son breuvage à travers les rues pavées et étroites du centre historique. Afin de continuer à faire fonctionner son entreprise, c’est l’une des dernières brasseries historiques du centre ville, et pour limiter les nuisances, la famille Maes a eu l’idée de ce pipeline. Elle a lancé une campagne de financement participatif en mettant l’accent sur l’aspect « social » de ce projet et des bienfaits pour la ville. Les plus généreux donateurs recevront en échange des bières gratuites. Et l’appel à la population a fonctionné, les Flamands ont largement contribué à la construction du projet qui s’élevait tout de même à près de 4 millions d’euros.

La construction de ce tuyau souterrain permettra d’éliminer 500 camions des routes de la ville par an.


FAVICON VERT ATOU 35AFP Relaxnews / © Andrea Seemann

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.