Si Cuba est en plein deuil national après la mort de Fidel Castro, beaucoup d’Américains d’origine cubaine habitant à Miami et dans d’autres villes du pays font en revanche la fête pour célébrer la fin d’une époque. Mais qu’il s’agisse de deuil ou de jubilation, la cuisine cubaine sera mise à l’honneur.

La mort de Fidel Castro intervient peu de temps après la signature d’un accord historique mené par Barack Obama et ravivant les relations avec les États-Unis : les portes du pays sont à nouveau ouvertes aux visiteurs américains. Coïncidence opportune, des compagnies aériennes américaines, telles qu’American Airlines et JetBlue, ont également inauguré très récemment leurs lignes directes entre les États-Unis et La Havane. Pour participer par procuration aux célébrations ou se joindre au deuil national, voici quelques plats populaires de la cuisine cubaine afin de se mettre dans l’ambiance.


ropa-vieja

La ropa vieja

Plat national de Cuba, la ropa vieja (« vieux habits » en espagnol) est sans doute l’une des meilleures façons de montrer sa solidarité avec le peuple cubain. C’est une préparation à base de flanchet de bœuf déchiqueté cuit dans une sauce tomate, souvent servie accompagnée de haricots noirs, de riz, de bananes plantains et de manioc frit.


sandwich-cubain

Le sandwich cubano

On pourrait croire que le cubano, et non pas la ropa vieja, est le plat national de Cuba, étant donné son nom et sa popularité à l’extérieur du pays, notamment aux États-Unis. De fait, c’est une sorte de version cubaine d’un classique américain, le « grilled cheese sandwich » (« sandwich au fromage grillé »), auquel les Cubains ajoutent des cornichons piquants à l’aneth, du rôti de porc, du fromage suisse et du jambon, le tout dans du pain blanc grillé.


frites-bananes-plantains

Les frites de bananes plantains (platanos maduros)

Classique de la cuisine cubaine, les frites de bananes plantains sont un accompagnement habituel des plats principaux locaux.


soupe-haricot

La soupe de haricots noirs à la cubaine

Comme sa couleur le laisse suggérer, la soupe de haricots noirs est épaisse et riche. Elle est relevée par la chaleur et le parfum des oignons, de l’ail, de l’origan et du cumin, et sa saveur se trouve agrémentée par le jarret de porc fumé. À l’inverse de sa cousine mexicaine, la soupe de haricots noirs cubaine est moins épicée : elle ne contient généralement pas de piment.


mojito-cuba

Le Mojito

Une fête n’est pas une fête à Cuba sans le mojito, la boisson officielle du pays : rhum blanc, sucre (en poudre ou en sirop de canne), jus de citron vert, feuilles de menthe, le tout légèrement allongé d’eau gazeuse et servi dans un grand verre.


Franck Pinay-Rabaroust, avec AFP Relaxnews / ©Ivan Mateev – Juanmonino – jrroman