C’est l’un des secrets les mieux gardés de l’ouest de l’Île de France. A douze minutes seulement de la galaxie Disney qui a colonisé cinq communes de Seine-et-Marne se niche une brasserie bistrotière fort séduisante. « Le Chai », soit la petite table de l’école Ferrières supervisée par Patrick Juhel, Meilleur Ouvrier de France quinquagénaire (également chef exécutif du « Baron » voisin qui fait lui dans la popote étoilable). Note utile : il ne s’agit pas d’un restaurant d’application. S’affichant comme « bistronomique », l’endroit verse en réalité davantage dans le registre bistrot XL (jusqu’à 120 couverts les jours heureux et il y en a un certain nombre). Rien de grave ici mais il faut quand même le préciser. Salade de poissons fumés et fine crème à l’aneth, quiche de saumon frais et fondue de poireaux, foie gras de canard, magret aux épices, filet de bœuf béarnaise, burger, tartare, souris d’agneau, navarin de lotte au chorizo, daurade rôtie à l’huile, plats du jour… peu originale, la carte assure et rassure. Mention spéciale pour les frites bien en chair. Ne pas manquer les desserts, une demi-douzaine de pièces présentées sur plateau (tarte citron, mousse praliné-chocolat au lait, mille-feuille ou encore l’excellente crème yaourt surmontée d’agrumes et de meringue). C’est que ces douceurs ont été imaginées par Desty Brami, ancien chef pâtissier de l’hôtel George V. Bonne humeur garantie le midi pour les lumino-sensibles avec la vue à 180° sur le parc du château. A la carte, plats 19-29 euros, desserts 8,40.


Pratique

Le Chai – Rue du Château – 77 164 Ferrières-en-Brie


Ezéchiel Zérah