Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas été si plaisamment accueilli dans une institution bistrotière aux abords du Palais Royal… Si les étudiants qui peuplaient jadis l’adresse se font rares (les tarifs ont bondi, la qualité sans doute un peu aussi), cette dernière n’a pas perdu son tour de main : œufs mayonnaise nappés sans radinerie, taillade de bœuf saignante impeccable avec de jolies frites maison où la pomme de terre n’est pas mise KO par la friture, belle part de tarte Tatin qui ravira les gros appétits. A la carte : pâté de tête maison, filets de hareng pommes à l’huile, poireaux vinaigrette, tartare, fondant de bœuf, jus aux baies de genièvre et pommes grenaille. Décor du Paris des années trente où une clientèle d’habitués venue du ministère de la Culture voisin et quelques touristes cultivent la nostalgie d’une bonne cuisine de ménage dans un quartier où l’on casse moins correctement la croûte qu’auparavant. Comptez 45 euros avec Côtes-du-rhône au verre compris.


Pratique 

Café de l’Epoque – 2 rue du Bouloi, 75001 Paris – 01 42 33 40 70


Ezéchiel Zérah