Que les lecteurs se rassurent : ce titre n’est pas un clin d’œil au livre d’une ex-première dame aigrie. Car oui, nous avons passé un bon moment, un très bon moment même, chez Ancora Tu qui doit son nom à la chanson éponyme de Lucio Battisti. Enfin une trattoria vivante dans l’endormi 16ème arrondissement de Paris ! Certes, le très chic quartier abrite bien douze tables étoilées au guide Michelin mais à l’exception de ces tables de luxe, c’est ici morosité totale…

A gauche, les charcuteries de la maison Pedrazzoli. A droite, Violette Fenwick

Lancée il n’y a pas quatre mois par Violette Fenwick, franco-italienne de 51 ans et ex-mannequin à l’énergie débordante, ce petit restaurant ensoleillé fait dans la cuisine familiale hautement sourcée. La cochonaille ? Issue de la charcuterie Pedrazzoli. Les pâtes ? Maison évidemment, réalisées avec une farine artisanale et biologique (Mulino Agostino situé dans la région des Marches) par Stella, cheffe (de métier) de l’adresse et sœur de la tenante des lieux.

Quelques exemples des assiettes de ce mois de mai : raviolis à la ricotta et épinards, gnocchis à la crème safranée aux courgettes et crevettes, trofie (format torsadé) au pesto de Gênes, rigatoni sauce tomate, burrata et basilic frais… Au-delà des antipasti, les anti-pasta se rassasieront avec une côte de veau panée et pommes de terre sautées ou un filet de bar poêlé à la tomate et à l’huile d’olive. Pour conclure, le douceurs versent dans le simple mais très efficace comme avec le tiramisu, la torta di ricotta al limone (le cheesecake napolitain), l’affogato (glace à la vanille noyée dans un café) ou encore le gâteau au chocolat à la poudre d’amandes.

Plats 16-23 euros, desserts 6-10 euros. Quelques produits d’épicerie à emporter.


Pratique

Ancora Tu – 6 rue de Chaillot, 75016 Paris – 01 47 20 26 92

Auteurs

Ezéchiel Zérah / ©Lisa Klein-Michel